Unesco

Unesco

Stanislas, d’Alliance, de la Carrière : trois places nancéiennes qui forment un ensemble unique, véritable chef-d'œuvre de génie créatif et sont inscrites au Patrimoine mondial de l’Humanité.

Art nouveau

Art nouveau

L’Art Nouveau est un mouvement artistique qui a pris naissance à Nancy à la fin du XIXe siècle et qui a rayonné pendant plusieurs années dans toute l’Europe.

Nocturne

Nocturne

Envie de sortir le soir ? Que vous soyez étudiant ou pas, il y a toujours un endroit qui vous correspond à Nancy ! Bars, restaurants, théâtres, concerts, bowling...

Ville de charme

Ville de charme

Véritables villages dans la ville, Nancy multiplie les quartiers aux personnalités bien tranchées qui vous surprendront.

Au vert

Au vert

Découvrez une ville entourée de forêts, étonnamment verte et fleurie, et avec une grande culture botanique.

Gastronomie

Gastronomie

Envie de cuisine Lorraine ? Découvrez les restaurants de l'agglomération, les produits locaux et leurs recettes. Faites votre marché ou prenez des cours de cuisine.

Shopping

Shopping

Fans de shopping ? Laissez vous séduire par les commerces de la ville. De l’alimentation à la mode en passant par la décoration ou les souvenirs. Vous y trouverez tout ce que vous cherchez.

Affaires

Affaires

Pour l'organisation de congrès, Nancy présente de réels atouts, dont la proximité du centre des congrès de la gare et du centre ville.

Eglise des Cordeliers

NANCY TOURISME ET ÉVÈNEMENTS > Découvrir > Histoire et patrimoine > Ville vieille > Eglise des Cordeliers

Eglise des Cordeliers

Vitrail Eglise de Cordeliers

L'Eglise des Cordeliers

Autrefois reliée au palais ducal par un passage couvert, l'église des Cordeliers résulte du vœu de René II de faire élever un sanctuaire s'il était vainqueur de Charles le Téméraire. Ce lieu de culte fut consacré en 1487. Il consiste en une nef de 73 mètres de long qui reçut ultérieurement sur ses flancs des chapelles funéraires. Des vitraux animaient ces volumes de leurs reflets diaprés et la voûte de l'église s'ornait de fresques aux riches couleurs ; une portion de peinture intacte retrouvée au cours de travaux de restauration atteste de la qualité de ce décor.

Le chœur de l'édifice est habillé par des stalles (1691) aux putti musiciens, provenant de l'abbaye mosellane de Salival, elles furent remontées à cet emplacement en 1818 lorsque l'on tenta d'effacer les dégradations révolutionnaires.

Au mur sud s'accroche un enfeu polychrome influencé par le style Renaissance, celui du duc René II, on y reconnaît les intercesseurs favoris du duc : Saint Georges, Saint Nicolas, l'ange et la Vierge de l'Annonciation, Saint Jérôme et Saint François d'Assise, perchés sur les armoiries ducales et lorraines, ils sont encadrés par des pilastres rehaussés de grotesques et dominés par une représentation de Dieu le Père. Le gisant et la statue de René en prière au pied de la Vierge furent anéantis à la Révolution.

Un retable polychrome (de 1522) décore la pierre d'autel sur laquelle est dressée une représentation de la Sainte Trinité ; ce retable abrite dans des niches à coquille des évangélistes et des saints ainsi que la scène de l'Annonciation chère à René II.

Le couvent voisin, édifié grâce à la générosité de René II, fut confié aux Franciscains ; sa bibliothèque contenait trois mille volumes, il abrite actuellement le Musée des Arts et Traditions populaires (habitat, mobilier, outils, métiers de la Lorraine rurale).

Le sobre volume de la chapelle des Cordeliers en a fait le réceptacle d'un dépôt glyptique : les statues (peut être de Florent Drouin) du tombeau du cardinal Charles de Vaudémont y voisinent avec le remarquable gisant de l'épouse de René II, Philippe de Gueldres, c'est une œuvre en calcaire teinté de Ligier Richier, qui a échappé aux sans-culottes de Pont-à-Mousson. De nombreuses sculptures (dont une Cène de Florent Drouin), pierres tombales et gisants y trouvèrent aussi refuge. Nombre de peintures de qualité ornent les murs de l'église, au nombre desquelles il faut citer la Vierge au rosaire de Jean de Wayembourg, et deux compositions de Rémond Constant.

Le talentueux graveur du XVIIème siècle Jacques Callot y est inhumé avec son père et son grand-père (monument funéraire à l'entrée du cloître) .

La rosace occidentale qui surmonte le portail - accommodée au goût du style classique - est garnie d'un vitrail moderne reproduisant les armes de Lorraine.

La dynastie des Habsbourg-Lorraine resta toujours attachée à la chapelle funéraire de ses aïeux : la Chapelle ronde ; le passage qui fait la transition entre ce volume et celui de la chapelle des Cordeliers abrite un très rare groupe sculpté de style roman représentant un croisé et sa femme enlacés.

Henri II entreprit l'édification de la chapelle ducale (1609-1612) que son père Charles III avait projeté d'élever à l'égal de la chapelle des Médicis à Florence. Elle est dédiée à Notre-Dame de Lorette. Jean Richier, Jean-Baptiste Stabili, Pierre Michel et Toussaint Marchal y travaillèrent mais le superbe octogone à lanternon ciselé par Siméon Drouin (1632) ne donne qu'un pâle reflet des fastes projetés sans être menés à terme. La Révolution profana les sépultures des ducs de Lorraine et le sanctuaire qui, malgré les restaurations, resta très en dessous des espérances ducales initiales. Un vigoureux bas relief attribué à Chassel figurant le Christ mort rehausse le devant d'autel de la chapelle.
Marie-Antoinette, venant rejoindre son futur époux, passa à Nancy en 1770, elle se recueillit sur la tombe de ses ancêtres Habsbourg-Lorraine dans la chapelle ronde ou, le 10 mai 1951 l'archiduc Otto de Habsbourg épousa la princesse Régina de Saxe-Meiningen, les époux y célébrèrent également leurs Noces d'Or, en famille en 2001.

 
 
Reservez en ligne
 

Les bons plans

  • Boule de Noël de Meisenthal

    Vente des boules de Noël

    Des boules de Noël extraordinaires réalisées par des artisans lorrains à découvrir à partir du 18 novembre.

  • parking shopping

    Parking malin

    Profitez des offres stationnement à prix réduit pour vos achats en centre-ville pendant les week-ends de fin d'année.

  • Séjour Découverte

    Vous souhaitez découvrir Nancy ? Visitez la ville à votre rythme et selon vos envies ! Un week-end pour profiter de la grande diversité des atouts...

    Idées temps libre

    image bulle grise

    Retrouver Nancy Tourisme sur les réseaux sociaux et restez connectés !