Unesco

Unesco

Stanislas, d’Alliance, de la Carrière : trois places nancéiennes qui forment un ensemble unique, véritable chef-d'œuvre de génie créatif et sont inscrites au Patrimoine mondial de l’Humanité.

Art nouveau

Art nouveau

L’Art Nouveau est un mouvement artistique qui a pris naissance à Nancy à la fin du XIXe siècle et qui a rayonné pendant plusieurs années dans toute l’Europe.

Nocturne

Nocturne

Envie de sortir le soir ? Que vous soyez étudiant ou pas, il y a toujours un endroit qui vous correspond à Nancy ! Bars, restaurants, théâtres, concerts, bowling...

Ville de charme

Ville de charme

Véritables villages dans la ville, Nancy multiplie les quartiers aux personnalités bien tranchées qui vous surprendront.

Au vert

Au vert

Découvrez une ville entourée de forêts, étonnamment verte et fleurie, et avec une grande culture botanique.

Gastronomie

Gastronomie

Envie de cuisine Lorraine ? Découvrez les restaurants de l'agglomération, les produits locaux et leurs recettes. Faites votre marché ou prenez des cours de cuisine.

Shopping

Shopping

Fans de shopping ? Laissez vous séduire par les commerces de la ville. De l’alimentation à la mode en passant par la décoration ou les souvenirs. Vous y trouverez tout ce que vous cherchez.

Affaires

Affaires

Pour l'organisation de congrès, Nancy présente de réels atouts, dont la proximité du centre des congrès de la gare et du centre ville.

Porte de la Citadelle

NANCY TOURISME ET ÉVÈNEMENTS > Découvrir > Histoire et patrimoine > Ville vieille > Porte de la Citadelle

Porte de la Citadelle

Porte de la citadelle

La porte de la Citadelle

Charles III poursuivit le renforcement de la défense de la Craffe ; il confia à Orféo Galeani (qui avait précédemment travaillé à Milan) l'édification de deux bastions à oreillettes : " Le Duc " (en hommage au duc Charles III) et " Le Marquis " (en hommage à son fils, marquis de Pont, le futur Henri II) qui encadrèrent à l'est et à l'ouest le boulevard édifié sous René II. Entre eux, Florent Drouin le Jeune éleva vers 1598 une porte au décor renaissant dont il subsiste deux statues, allégories des vertus du Duc (peut être l'Equité et la Tempérance) ; elles encadraient jadis les armoiries ducales et l'écu du gouverneur de la ville, le comte Jean de Salm ; le fronton interrompu et rehaussé de trophées d'armes était orné d'une Vierge à l'Enfant, disparue en 1792 et qui donna son ancien nom à la porte Notre-Dame.

Un pont-levis permettait d'atteindre la demi-lune du bastion ; une autre passerelle franchissant un deuxième fossé permettait d'atteindre la campagne.
Durant l'occupation de Nancy par les troupes de Louis XIII, les Français établirent une citadelle (avec casernes et magasins d'armes), craignant une rébellion des nancéiens, ils établirent également deux bastions dirigés contre Nancy ; ces bastions furent baptisés " La Reine " en l'honneur d'Anne d'Autriche et " Saint-Louis " en référence au saint protecteur de la royauté.

En 1863, le sculpteur Giorné Viard compensa les dégradations révolutionnaires en installant une statue de Charles III entre les rampants du fronton de la porte. Le duc est représenté tenant la charte de fondation de l'Université de Pont-à-Mousson dont il fut le bienfaiteur. Certains ont identifié cette statue comme le portrait de Jean de Salm.
La face intérieure de la porte conserve une partie des décors conçus par Drouin ; il en subsiste une porte aux bossages vermiculés encadrée par deux hercules brandissant une massue, des trophées d'armes et quatre jolies compositions maniéristes représentant deux cavaliers et deux fantassins.

 
 
Reservez en ligne
 

Les bons plans

    Idées temps libre

    image bulle grise

    Retrouver Nancy Tourisme sur les réseaux sociaux et restez connectés !