© Regine Datin

Spécialités

A Nancy, La gourmandise n’est pas un défaut. On compte ici près de 20 spécialités sucrées, appellations et marques déposées par des artisans, pour certains issus de dynasties de confiseurs, passionnés par le travail du sucre, chocolat, amande, bergamote, mirabelle… Découvrez aussi de savoureuses anecdotes, liées à l’histoire et aux traditions locales, à déguster sans modération sur place et à rapporter en souvenir.

Pour fondre de gourmandise !

Spécialités nancéiennes

Le macaron de Nancy

Le macaron de Nancy, apparu en 1793, doit son origine à deux religieuses bénédictines, rebaptisées Sœurs Macarons. Leur secret de fabrication fut précieusement gardé et transmis au cours des siècles. Le dépositaire actuel du secret est actuellement Nicolas Genot de la Maison des Sœurs Macarons.

La bergamote

Spécialité exclusive de la cité ducale, ce bonbon translucide doré est né au milieu du XIXème, fait la fierté des nancéien et sa réputation n’est plus à faire. L’exemple fameux en est la boite d’Amélie Poulain du confiseur Lefèvre Lemoine. Les coulées de bergamotes sont spectaculaires. Alain Batt en organise régulièrement pour des visiteurs dans ses ateliers.

La mirabelle

« Le bonheur existe, je l’ai rencontré. Il pèse 14,3 g (noyau compris) et vient de Lorraine. …Comment ne pas être ébloui et reconnaissant qu’un fruit aussi petit puisse procurer tant de joie ! » Jean-Pierre Coffe. 70% de la production mondiale de mirabelle, vient de la région.  La mirabelle se consomme en fruit ou en salade, en confiture, en eau de vie ou en liqueur. Salée, elle accompagne le magret de canard, les volailles, l’agneau…

Le Gâteau Saint Epvre

Gâteau composé de deux disques de meringues aux amandes, fourré avec une crème à la vanille mêlée de nougatine pilée).  Créé par la Maison ADAM, à l’ombre de la Basilique éponyme, Place Saint Epvre, c’est le gâteau traditionnel des repas dominicaux dans les familles nancéiennes.

Les duchesses de Lorraine

Créé dès le début des années 1930, on le retrouve dans le catalogue de 1935 de la Maison Lalonde. Les Duchesses de Lorraine ont fait l’objet d’un dépôt de marque sous le n°4344 au Greffe du Tribunal de Commerce de Nancy en date du 31 mai 1950. Depuis cette date, la marque déposée « Duchesses de Lorraine® » fait l’objet d’un renouvellement régulier.

Le pain d’épices

Le pain d’épices accompagne les fêtes de Saint Nicolas et prend le plus souvent la forme du Saint Patron des Lorrains ou de son âne. Ici, chaque pâtissier a ses moules, sa recette et son mode de décoration : images traditionnelles en papier collées sur le gâteau ou décorations en sucre coloré, ou nature. C’est l’incontournable gourmandise de l’hiver nancéien.

Les chocolats

Pavés de Nancy, chocolats fins, les chocolatiers nancéiens déclinent l’art des chocolats à la perfection. A déguster les yeux fermés.

A noter : L’effigie de Saint Nicolas (ou son âne) est réalisée aussi en chocolat aux moments des fêtes – et pas seulement en pain d’épices).

Le baba au rhum

Le Baba au rhum trouve ses origines dans le Babka, en polonais « vieille femme » ou « grand-mère »,. D’après la légende, le roi Stanislas, en exil en France et en Lorraine, a trouvé cette brioche trop sèche et l’arrosa de vin de Tokayj. Il demanda à son pâtissier, Nicolas Stohrer, de lui en servir régulièrement. Il améliora continuellement la brioche sèche polonaise en l’arrosant de vin puis de rhum.

Les madeleines de Liverdun

L’histoire des véritables madeleines de Liverdun commence au début du XXème siècle lorsque le boulanger Joseph Rouvenacht et son mitron Marcel Chenel profitent de l’afflux des nancéens qui souhaitent jouir des bords de la Moselle à Liverdun pour lancer ces fameux biscuits, en s’inspirant de la spécialité de Commercy toute proche, immortalisée quant à elle par Marcel Proust.

Le chardon Lorrain

Confectionnés depuis le milieu du XIXe siècle par les confiseurs de Nancy, les chardons de Lorraine sont des chocolats à l’eau de vie, et qui doivent leur nom à leur forme épineuse, faisant référence à l’emblème de la ville et de la région, le chardon lorrain. La coloration indique le type d’alcool que le chardon renferme : le jaune est à la mirabelle, le vert à la charteuse, le rose à la framboise, le blanc au marc de Lorraine.