© Regine Datin

CIRCUITS ART NOUVEAU

AUTRES EDIFICES

Autour de 1900, Nancy acquiert, avec l’Art Nouveau et des artistes exceptionnels une notoriété mondiale. C’est sous le nom de l’Ecole de Nancy que cette extraordinaire aventure artistique fait son entrée dans le monde moderne en scellant l’alliance entre art et industrie. Sous l’impulsion d’Emile Gallé, toute une génération d’artistes puise son inspiration dans l’univers végétal et le monde des sciences pour réinventer le décor de la ville et de la vie quotidienne. Verrerie et céramique, mobilier, ferronnerie, reliure, vitrail, sculpture, architecture – maisons particulières, banques, magasins – portent témoignage de l’immense talent des artistes nancéiens.

AU CŒUR DES AFFAIRES

De la place Maginot à la place Stanislas, la promenade explore les lieux de la vie économique autour de 1900 : magasins, banque, journaux, mais aussi hôtels, brasseries et salles de spectacles. L’Ecole de Nancy a su mettre à profit les progrès technologiques, l’excellence des arts décoratifs et de l’artisanat pour imprimer dans la pierre, le métal, le verre et le bois, l’esprit d’entreprise qui caractérise alors la bourgeoisie d’affaire.

A ne pas manquer sur votre itinéraire :

  • La Brasserie l’Excelsior (1910)
  • L’ancienne graineterie (1901)
  • La banque du Crédit Lyonnais (1901)

LE PARC DE SAURUPT

En 1901, Jules Villard décide de créer sur les terrains autour de son château, une cité-jardin « entre ville et campagne » dans le style art nouveau. Le projet de parc privé avec grilles et gardien et confié aux architectes Emile André et Henry Gutton mais seules six villas seront construites sur la centaine prévue initialement. Pour relancer le projet, les villas sont remplacées par des maisons mitoyennes et le parc est relié au domaine public.

A ne pas manquer sur votre itinéraire :

  • La loge du Concierge (1902)
  • La villa des Glycines (1902-1904)
  • La villa des Roches (1904)

Une promenade autour du parc Sainte-Marie

Une promenade dans le pittoresque quartier Sainte-Marie, au départ du superbe musée de l’Ecole de Nancy. La ville cède le pas à la nature dans des rues bordées de maisons familiales et de petits jardins, Le goût de la couleur et du décor floral s’exprime dans chaque construction même la plus modeste.

A ne pas manquer sur votre itinéraire :

  • Le musée de l’Ecole de Nancy (1911-1912)
  • La Maison Biet (1907)
  • La rue Felix Faure (1900-1910)

AUTOUR DE LA VILLA MAJORELLE

De la gare, vers les quartiers ouest, l’itinéraire conduit à la Villa Majorelle, la plus célèbre des maisons Art nouveau. Devenue capitale de l’Est de la France suite à l’annexion de l’Alsace-Lorraine consécutive à la guerre de 1870, Nancy connaît un essor de population très important et une nouvelle ville se construit au-delà de la voie ferrée.

A ne pas manquer sur votre itinéraire :

  • La Villa Majorelle (ou Villa Jika) (1901-1902)
  • L’immeuble France-Lanord (1902-1904)
  • La pharmacie Jacques (1903) »