© André Thomas

La place Stanislas

Et son ensemble UNESCO

1755 : Du vin coule aux fontaines quand Stanislas inaugure une des plus belles places du monde faisant de Nancy la Ville aux « portes d’Or ».Cette place mérite le voyage à elle seule. Elle fait partie d’un ensemble XVIIIe, classé au patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO en 1983,  composé de 3 places dont les places de la Carrière et d’Alliance et l’Arc de Triomphe. Car le dernier duc de Lorraine réalise un programme d’urbanisme complet visant à relier les ville Vieille et ville Neuve de Nancy.

Place Stanislas

Voulue par Stanislas pour honorer son gendre, Louis XV, c’est le joyau du cœur de la ville !

Saviez-vous qu’elle mesure 106 X 124 mètres de côtés ?

L’Hôtel de Ville la borde sur toute sa longueur au sud, les quatre pavillons abritent l’Opéra, le Grand Hôtel de la Reine et le musée des Beaux-Arts . Au nord,  voici les Basses Faces (les pavillons à un seul étage). Son architecture classique est rehaussée par les grilles d’or de Jean Lamour et les fontaines rocaille. Amusez-vous à retrouver tous les symboles de la Royauté présents sur les grilles ou encore repérez les humeurs des 100 mascarons

Pour prolonger le moment et s’offrir une halte royale, pourquoi ne pas s’installer en terrasses ou s’asseoir sur les lices qui bordent le place ?

Place de la Carrière et le Palais du Gouvernement

Dans le prolongement de la place Stanislas, c’ est en réalité une place médiévale, située en Ville Vieille pour les exercices équestres et les tournois. Au XVIIIe, on y construit le Palais du Gouvernement, siège de l’Intendant de France, et l’hémicycle fermant la perspective.  Emmanuel Héré architecte de Stanislas rhabille toutes les façades et édifie les hôtels particuliers des angles. Le terre-plein central planté de 4 rangées d’arbres accueille de petites fontaines surmontées d’angelots. Cette place marque l’entrée en ville vieille et conduit vers le Palais Ducal.

L’arc de triomphe

Côté place Stanislas, levez les yeux : l’ange de la Renommée (ou Fama) embouche sa trompette. Juste en dessous, le portrait de Louis XV rappelle celui à qui tout est dédié. Savez-vous ce que signifie la phrase en latin ? Terreur des ennemis, artisan des traités, gloire et amour de son peuple !

A gauche, les éléments décoratifs célèbrent le prince de la paix. Sur l’attique les déesses Cérès et Minerve veillent.

A droite, c’est le prince des victoires qu’on salue, sous la protection des statues de Mars et Hercule.

Nos suggestions